Taux de clic moyen e-mailing : les statistiques à connaître

Jan 3, 2022 | 0 commentaires

Taux de clic moyen e-mailing : les statistiques à connaître

C’est LE chiffre clé pour mesurer l’efficacité d’une newsletter ou d’une campagne d’e-mailing : le taux de clic ou CTR (Click Through Rate en anglais). Mais comment savoir si vos résultats sont honorables ou en dessous des données habituellement constatées lors de l’envoi d’e-mails marketing ? En clair, quel est le taux de clic moyen en e-mailing ? Voyons tout d’abord ce que signifie précisément ce terme et quelles sont les statistiques à connaître pour évaluer les performances de votre stratégie e-mailing. Vous allez découvrir qu’il existe un autre indicateur pertinent pour compléter votre analyse : le taux de réactivité.

Qu’est-ce que le taux de clic d’e-mailing ?

Le taux de clic est un KPI (indicateur clé de performance) très important pour votre stratégie d’e-mailing. Il permet d’évaluer le passage à l’action de vos abonnés, via un clic sur un lien que vous avez placé dans votre e-mail marketing. Il peut s’agir d’un lien vers un questionnaire, une fiche produit pour un e-commerce, un article de blog ou encore une page de vente.

📧 On peut calculer le taux de clic de 2 manières différentes :

  • le taux de clic unique (le rapport entre le nombre de destinataires ayant cliqué sur un lien dans votre e-mail et le nombre d’e-mails délivrés correctement dans les boîtes de réception).
  • le taux de clic cumulé (le rapport entre le nombre total de clics sur les liens contenus dans votre e-mail et le nombre d’e-mails délivrés correctement à vos abonnés).

Généralement, on utilise le taux de clic cumulé avec la formule suivante :

CTR e-mailing = (nombre de clics sur un lien de l’e-mail/nombre d’e-mails délivrés) x 100

💡 Prenons un exemple : vous envoyez une newsletter à votre mailing list et 200 contacts reçoivent votre contenu. Cependant, 60 destinataires seulement ouvrent votre e-mail. Sur ces 60 personnes, 5 vont cliquer sur votre lien. L’une de ces 5 personnes revient plusieurs fois sur votre newsletter et clique à 3 reprises sur votre lien. Au total, cela fait 4 clics uniques + 3 clics cumulés par une même personne, soit 7 clics.

Dès lors, vous aurez deux données distinctes :

📊 Le taux de clic unique = (5 personnes/200 e -mails délivrés) x 100 = 2,5 %

📊 Le taux de clic cumulé = (7 clics/200 e -mails délivrés) x 100 = 3,5 %

Quelle différence entre taux de clic et taux de réactivité e-mailing ?

Le taux de réactivité d’e-mailing est le rapport entre le nombre de clics générés par vos e-mails marketing et le nombre d’emails ouverts. Il est aussi appelé taux de clic après ouverture.

À l’inverse, comme nous l’avons vu précédemment, le taux de clic d’e-mailing se base sur tous les e-mails délivrés dans les boîtes de réception de vos destinataires, même s’ils n’ont pas été consultés.

💡 Reprenons notre exemple précédent avec 200 e-mails délivrés, mais « seulement » 60 abonnés qui ouvrent la newsletter et 7 clics au total.

📊 Le taux de réactivité de la newsletter = (7 clics/60 e-mails ouverts) x 100 = 11,6 %

C’est tout de suite plus encourageant ! 😄

D’où l’utilité d’écrire une newsletter attractive et engageante, afin de générer un maximum d’intérêt et de réactivité de la part de votre audience.

Le calcul du taux de réactivité n’est donc pas le même que celui du taux de clic. Ici, l’intérêt est d’avoir une idée plus précise de l’engagement de vos abonnés qui consultent vos e-mails. Le taux de clic, lui, permet plutôt d’avoir une vision globale. Cela peut notamment s’avérer utile pour faire le ménage dans votre liste d’e-mails.

Les statistiques sur le taux de clic moyen en e-mailing

Vous souhaitez savoir qu’est-ce qu’un bon taux de clic d’e-mailing ? Voici ce que montrent les dernières études en webmarketing concernant les performances moyennes des newsletters et des campagnes d’e-mailing. Comme d’habitude, tout dépend de votre domaine d’activité (en B2B ou en B2C).

Quel est le taux de clic moyen d’e-mailing ?

Selon Campaign Monitor, le taux de clic moyen d’e-mailing serait de 2,6 %, tous secteurs confondus. Ces chiffres sont issus d’une étude réalisée entre janvier et décembre 2020 sur plus de 100 milliards d’e-mails envoyés à travers le monde.

Ainsi, un mauvais taux de clic se situe entre 0 et 1 %. Un bon taux de clic sera supérieur à 3 %, tandis qu’un excellent taux de clic dépassera 6 %.

Les différences sont notables quand on compare les taux de clics moyens par secteurs d’activité :

  • 1,70 % pour l’alimentation ;
  • 2,30 % pour la publicité et les agences marketing ;
  • 4,10 % pour le secteur associatif.

Qu’est-ce qu’un bon taux de réactivité en e-mailing ?

D’après la même étude citée précédemment, le taux de réactivité moyen d’e-mailing est de 14,3 %.

Là encore, ce taux varie en fonction des domaines. Néanmoins, on considère qu’en dessous de 10 %, ce sera un mauvais taux de réactivité. Au-delà de 20 %, vous avez un fort taux de réactivité.

Que faire si l’on a un mauvais taux de clic ?

Votre logiciel d’e-mailing indique des chiffres en dessous du taux de clic moyen d’e-mailing ou du taux de réactivité moyen ? 😨 Pas de panique ! La bonne nouvelle, c’est que vous avez de multiples solutions pour accroître votre taux de clic.

✅ Voici quelques conseils pour améliorer vos résultats :

  • Rédigez des e-mails courts et placez votre lien à différents endroits dans votre texte.
  • Donnez un maximum de visibilité à votre CTA marketing (le fameux call-to-action où il faut cliquer). On doit bien le distinguer du reste du contenu, avec un bouton coloré par exemple.
  • Misez sur le sentiment d’urgence comme argument marketing. Vous pouvez créer une offre flash pour encourager un achat rapide, ou préciser combien de places il vous reste si vous proposez du coaching ou un accompagnement personnalisé. Les tarifs early bird (des produits à prix réduits s’ils sont achetés dans un laps de temps très court) fonctionnent aussi très bien.
  • Suscitez l’émotion dans votre e-mail, en utilisant notamment le copywriting et le storytelling pour convertir plus facilement vos prospects. Rédiger une newsletter ou un e-mail de vente est un exercice difficile : vous ne disposez que du pouvoir des mots pour créer de la proximité avec votre potentiel acheteur.
  • Utilisez l’A/B testing afin de déterminer la version de votre e-mail la plus performante.

Quel que soit votre taux de clic, n’oubliez pas qu’il est nécessaire de faire une analyse e-mailing complète de tous vos KPI : taux de délivrabilité, taux d’ouverture, taux de rebond ou encore taux de désinscription 📈. En effet, avant de cliquer sur votre CTA d’e-mail, vos abonnés doivent d’abord accéder à votre contenu.

💡 Si vous souhaitez avoir des conseils personnalisés pour votre stratégie d’e-mailing, inscrivez-vous sans plus attendre au coaching en ligne E-mail Strategy. Lors de cet accompagnement individuel, nous travaillerons sur toutes vos problématiques spécifiques : nettoyer la base de données des contacts, créer et programmer des séquences e-mails engageantes, gérer les automatisations ou bien maîtriser un outil d’e-mailing sur le bout des doigts. De quoi atteindre, voire dépasser le taux de clic moyen d’e-mailing pour booster vos ventes et votre chiffre d’affaires !

20 TEMPLATES
D’EMAILS DE BIENVENUE

pour accueillir vos nouveaux inscrits dans votre mailing list sur un ton bienveillant et punchy.

Les emails de bienvenue sont la base pour vous présenter vous, vos offres et surtout commencer à créer du lien ! Et pourquoi pas faire vos premières ventes ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *