Délivrabilité e-mailing : 10 astuces pour éviter de tomber en spam

Oct 4, 2022 | 0 commentaires

Vous cherchez à augmenter la délivrabilité de vos e-mails ? Ça tombe bien, c’est notre sujet du jour. 🤓 Vous l’avez peut-être constaté : vos messages ne parviennent pas toujours à tous vos destinataires. Les causes peuvent être multiples, mais ce qui est sûr, c’est que la conséquence n’est pas terrible : si vos abonnés ne reçoivent pas vos courriers électroniques, ils ne risquent pas de lire vos contenus et encore moins d’acheter chez vous… Votre niveau de délivrabilité e-mailing vous semble trop bas ? Voici 10 conseils d’expert à appliquer au plus vite. Objectif : éviter les spams, la pire hantise des expéditeurs d’e-mails ! 😱

Qu’est-ce que la délivrabilité en e-mailing ?

Avant de partager toutes nos astuces afin d’améliorer la délivrabilité de vos courriels, faisons un point rapide sur cet indicateur clé de performance en e-mailing.

La définition de la délivrabilité d’un e-mail, c’est la capacité du message à atterrir dans la boîte de réception de vos contacts.

Malheureusement, à chaque envoi, vous pouvez avoir plusieurs « mails non aboutis », c’est-à-dire des courriels qui ne parviendront jamais à leurs destinataires ! 😢

❌ On constate un échec de livraison dans les cas suivants :

  • L’adresse e-mail n’est pas (ou plus) valide.
  • La boîte de réception du destinataire est pleine.
  • Le serveur subit une panne temporaire.

Mais l’explication la plus courante est que votre courrier électronique a été filtré et considéré comme un spam, autrement dit un courrier indésirable.

➡️ Voici la formule pour calculer un taux de délivrabilité : (nombre de mails réellement parvenus à vos contacts/nombre de mails envoyés au total) X 100.

💡 Selon Campaign Monitor, le taux de délivrabilité idéal serait compris entre 97 et 98 %. Cela donne un taux de rebond (pourcentage d’e-mails non délivrés) compris entre 2 et 3 %.

Vos résultats ne vous semblent pas satisfaisants ? Bonne nouvelle : il existe des astuces imparables pour augmenter la délivrabilité de vos messages électroniques, et c’est ce que nous allons voir tout de suite. 😉

Nos astuces pour améliorer votre délivrabilité emailing

Astuce 1 : Créer un sous nom de domaine

 Premier conseil pour avoir une bonne délivrabilité e-mailing : personnaliser votre nom de domaine. Celui-ci apparaît dans votre adresse d’expéditeur, juste après le « @ ».

 ➡️ Avec le nom de domaine d’une messagerie électronique lambda, vous avez une adresse e-mail qui se termine par «@gmail.com » ou « @outlook.fr » par exemple (selon le fournisseur que vous avez choisi).

 En revanche, si vous utilisez un routeur professionnel pour envoyer vos newsletters et vos e-mails commerciaux, vous pouvez personnaliser votre domaine d’expédition et obtenir une adresse qui fait référence à votre nom d’entreprise.

 ✅ La meilleure option reste de créer un sous nom de domaine afin que vos contacts reconnaissent le nom de votre marque, tout en préservant la réputation de votre serveur en cas de pépin. Concrètement, vous obtenez une adresse d’expédition qui se termine par exemple par « @info.nomdentreprise.com » au lieu d’avoir directement « @nomdentreprise.com ».

 

Astuce 2 : Choisir une adresse IP dédiée

 Votre adresse IP joue aussi un rôle sur la réputation d’expéditeur d’e-mails que vous attribuent les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI).

 📩 Si vous constatez un taux de rebond trop élevé, vous avez 2 possibilités :

  1. Modifier votre adresse IP, c’est-à-dire le numéro d’identification qui vous est attribué. Dans ce cas, votre nouvelle adresse IP sera considérée comme « froide » : il faudra la « réchauffer » en augmentant progressivement le volume de messages envoyés. Ciblez vos abonnés actifs pour optimiser votre taux d’engagement, et focalisez-vous sur des messages pertinents (mail de bienvenue, confirmation d’achat, etc.).
  2. Changer de logiciel d’envoi. Dans ce cas, privilégiez un outil qui jouit d’une excellente délivrabilité d’e-mails. ActiveCampaign est un très bon exemple de plateforme de marketing automation : c’est notre logiciel favori et il fait partie de ceux qu’on vous apprend à utiliser dans notre formation en ligne sur l’e-mailing ! 😊


💡 Quoi qu’il en soit, le mieux est de privilégier une adresse IP dédiée, pour garantir qu’aucun autre expéditeur que vous n’utilisera cette adresse. C’est un gage de responsabilité. À l’inverse, les adresses IP partagées sont généralement réservées à l’envoi de petits flux d’e-mails.

 

Astuce 3 : Configurer votre clé DKIM

 Si ce n’est pas encore fait, il est très important d’authentifier vos e-mails à l’aide d’une clé DKIM (DomainKeys Identified Mail). Grâce à cette méthode, vous renforcez la sécurité de votre courrier électronique et vous envoyez un signal positif aux serveurs de messagerie.

 Cette clé DKIM fait office de signature cryptographique dans le DNS (système de noms de domaine). Sans cette information, c’est un peu comme si vous envoyez des courriels en gardant secrète votre identité : il n’y a rien de plus suspect ! 👀

 ➡️ Ce troisième point est plus technique, mais bel et bien essentiel pour améliorer votre délivrabilité e-mailing. Dans les faits, vous devez intégrer un petit morceau de code dans votre solution d’hébergement. Vous trouverez ce bout de code sur votre plateforme d’e-mail marketing.

 💡 Sachez qu’il existe également deux autres normes de sécurité pour l’authentification de vos mails : les enregistrements SPF (Sender Policy Framework) et DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting, and Conformance).

email-relance

Astuce 4 : Limiter les spams words dans l’objet d’e-mail et son contenu

 L’utilisation de certains mots dans votre titre ou dans le corps de l’e-mail peut vous condamner à atterrir dans les spams de vos destinataires.

 🤫 Voici quelques exemples de spam words à bannir de vos e-mails :

  • gratuit ;
  • cadeau ;
  • promotion ;
  • rabais ;
  • meilleur prix ;
  • offre spéciale ;
  • pas cher.

Bien entendu, le modèle de détection de spam ne se base pas uniquement sur la présence d’un mot indésirable. Le contexte du message et le nombre de répétitions du mot pèsent également dans la balance.

💡 Pour vous assurer d’atteindre une délivrabilité optimale, évitez aussi de faire apparaître des liens vers des sites douteux ou d’écrire tout un passage en majuscules dans votre mail. C’est un signal négatif pour les filtres anti-spam des fournisseurs de messagerie ! 😬

 

Astuce 5 : Respecter un bon ratio texte/image dans le corps du mail

 Le fait de multiplier les photos ou les illustrations dans un courrier électronique pourrait être considéré comme une technique de spammeur, notamment parce que cette pratique était courante pour dissimuler certains mots-clés dans les années 2000. 🥸

 Même si ce critère n’est pas primordial pour qu’un FAI vous attribue une bonne réputation, il vaut mieux mettre toutes les chances de votre côté afin de ne pas apparaître sur une liste noire…

 🖼️ Insérez un seul visuel par message afin de respecter un bon ratio texte/image, et vérifiez que l’affichage est responsive (adapté à la version mobile). De cette manière, vous limitez les risques de blocage et, surtout, vous améliorez l’expérience utilisateur.

 

Astuce 6 : Ajouter un texte alternatif sur vos images

 Autre bonne pratique à respecter : renseigner le texte alternatif de chaque visuel dans vos e-mails marketing.

 ➡️ Pas besoin d’en faire des tonnes. Il s’agit juste d’une description rapide et très brève de ce qu’il y a sur votre photo ou votre illustration.

 De cette façon, si votre image ne s’affiche pas correctement pour des raisons de sécurité, ou que le destinataire ne peut pas la voir, vous aurez un texte de remplacement. C’est un gage d’accessibilité qui participe à améliorer la délivrabilité de vos mails. 🙂

 

Astuce 7 : Éviter l’envoi massif de mails à vos abonnés

 Une erreur très courante en matière de communication en ligne : l’envoi de mails en masse sans stratégie ni ciblage marketing. En faisant cela, vous augmentez vos chances de tomber en spam, car tous vos destinataires ne seront pas intéressés par vos messages. C’est un motif récurrent de plaintes !

 ✅ Nous vous recommandons de segmenter votre mailing list et de personnaliser au maximum vos courriers promotionnels. Faites plusieurs catégories de contacts, en prenant comme variable leurs centres d’intérêt ou le type de produits qu’ils ont déjà consommés chez vous par exemple.

 💡 Inspirez-vous de nos idées de scénarios de lead nurturing pour créer des campagnes d’e-mails qui convertissent grâce à un bon ciblage de vos prospects !

 

Astuce 8 : Nettoyer régulièrement votre base de données

 La règle de base en matière de délivrabilité e-mailing : avoir une liste de diffusion propre, constituée uniquement de contacts qualifiés.

 De ce fait, nous vous conseillons de nettoyer régulièrement votre base de données, en écartant tous les destinataires inactifs depuis plus de 3 mois. Cette tâche peut être automatisée pour gagner du temps, à condition que vous utilisiez un bon outil d’e-mailing.

 ➡️ Avant de supprimer des adresses sur votre liste d’e-mails, pensez à envoyer un message de relance ou de réactivation ! Le but est de prévenir vos prospects inactifs : sans action ou réponse de leur part dans un délai imparti, vous finirez par les retirer de votre base d’e-mails. 👋🏻

 

Astuce 9 : Utiliser le double opt-in pour avoir une liste de contacts qualifiés

 Si le double opt-in n’est pas obligatoire en e-mail marketing, il est fortement recommandé afin de maximiser votre délivrabilité, votre taux d’ouverture ainsi que votre taux de conversion. 📈

 ➡️ Pour rappel, cette pratique consiste à envoyer un mail de confirmation à chaque nouvelle inscription sur votre liste de contacts. Le nouvel abonné devra valider sa demande et affirmer de façon explicite son envie de recevoir vos lettres d’informations et/ou vos e-mails promotionnels.

 Grâce à cette méthode de double opt-in, vous êtes sûr qu’il s’agit bien d’un destinataire qualifié et engagé, qui ne verra pas vos futurs messages comme des courriers indésirables !

 

Astuce 10 : Facilitez au maximum la désinscription à votre liste de diffusion

 Dernière astuce pour optimiser votre taux de délivrabilité : ne surtout pas oublier de faire apparaître un lien de désinscription à la fin de chaque message électronique.

 Non seulement c’est une obligation légale en matière d’e-mailing RGPD, mais en plus, cela vous assure d’avoir une liste de diffusion saine. Vos contacts les moins engagés auront ainsi la possibilité de se désinscrire facilement et très rapidement.

 ➡️ N’ayez pas peur de perdre des abonnés : pour avoir une bonne délivrabilité e-mailing, il est important de limiter le nombre de destinataires qui considèrent vos envois comme des spams.

 Finalement, les désabonnements participent à améliorer les performances de vos campagnes marketing : moins vous aurez de personnes inactives dans votre base de contacts, plus cela boostera votre niveau d’engagement. 😍

 

Vous l’aurez compris : toutes les astuces que nous venons de partager consistent à montrer patte blanche face aux filtres anti-spam. 😇 Si certains points vous semblent compliqués à mettre en place et que vous avez besoin d’une aide technique pour le paramétrage de votre serveur d’envoi, réservez votre appel gratuit avec notre équipe. Nous nous occupons de la gestion de vos campagnes, nous mettons en place vos automatisations et nous construisons une stratégie sur mesure pour booster vos résultats ! 😊

20 TEMPLATES
D’EMAILS DE BIENVENUE

pour accueillir tes nouveaux inscrits dans ta mailing list sur un ton bienveillant et punchy.

Les emails de bienvenue sont la base pour te présenter toi, tes offres et surtout commencer à créer du lien !

20 TEMPLATES
D’EMAILS DE BIENVENUE

pour accueillir vos nouveaux inscrits dans votre mailing list sur un ton bienveillant et punchy.

Les emails de bienvenue sont la base pour vous présenter vous, vos offres et surtout commencer à créer du lien ! Et pourquoi pas faire vos premières ventes ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *