7 bonnes pratiques emailing pour réussir vos campagnes

Avr 2, 2022 | 2 commentaires

Le problème avec l’e-mail marketing ? On peut entendre tout et son contraire en matière de conseils et astuces, notamment quand on n’a qu’une obsession : faire grossir sa mailing list. Entre les entreprises qui abusent des contenus remarketing sans stratégie et celles qui ignorent les véritables besoins de leurs prospects, on comprend pourquoi certaines campagnes ne donnent aucun résultat ! Dans cet article, je vais donc faire un point sur les bonnes pratiques en e-mailing qui ont fait leurs preuves en termes d’acquisition, de fidélisation et de conversion. En les appliquant, vous serez sûr(e) de mener une campagne d’e-mail marketing performante et bien ciblée afin d’optimiser votre retour sur investissement. Suivez le guide !

 

1. Optez pour un logiciel d’e-mailing adapté à vos besoins

L’une des principales erreurs en e-mailing : choisir son autorépondeur pour de mauvaises raisons.

Beaucoup d’entrepreneurs privilégient un logiciel d’e-mailing gratuit pour faire des économies, sans penser aux fonctionnalités dont ils ont réellement besoin. Pourtant, au-delà des tarifs, chaque outil est bien différent. La facilité de prise en main, l’interface, les possibilités de segmentation, le niveau d’automatisation, la langue utilisée ou encore la compatibilité avec les outils marketing et de CRM (gestion de la relation client)… Tout cela doit peser dans la balance !

À l’inverse, de nombreux professionnels en B2B ou B2C font le choix d’une plateforme de marketing automation hyper complète, persuadés qu’ils pourront créer des campagnes puissantes et très rentables. Résultat : ils se retrouvent freinés par la technique et n’exploitent pas correctement leur logiciel.

💡 Mon conseil : pensez à lister vos besoins et vos objectifs avant de souscrire à un outil d’e-mailing, surtout s’il est onéreux. La plupart des logiciels payants proposent un essai gratuit de quelques jours : c’est l’occasion de les tester et de voir s’ils vous conviennent 😉

🎁 Essai gratuit d’ActiveCampaign (7 jours)

🎁 Essai gratuit de Sarbacane (30 jours)

 

2. Segmentez votre base de contacts en fonction de vos cibles marketing

Deuxième bonne pratique e-mailing : la segmentation de votre liste d’e-mails, un gage de communication sur mesure !

Concrètement, cela consiste à créer différentes listes ou étiquettes (des « tags de campagne ») à partir de votre base de données. Chaque contact sera alors rangé dans la segment qui lui correspond le mieux, en fonction de critères que vous allez définir en amont.

➡️ Quelques exemples de critères de segmentation d’e-mails :

  • le secteur d’activité et le type d’entreprise en B2B (micro-entreprise, TPE, PME, etc.) ;
  • la localisation géographique (notamment si vous avez une boutique physique ou si vous proposez vos services en présentiel ou à domicile) ;
  • les centres d’intérêt (si vous ciblez plusieurs clients idéaux ou si vous proposez différents lead magnets sur divers sujets) ;
  • l’historique d’achat (client occasionnel, régulier ou très fidèle) ;
  • le niveau d’interaction avec vos contenus (taux de clic ou réponses aux e-mails par exemple) ;
  • le niveau de qualification de vos abonnés (prospect froid, tiède ou chaud).

 

3. Personnalisez vos e-mails grâce au marketing automation

S’il est bien ciblé, le marketing par e-mail peut donner des résultats bluffants ! 🤩 C’est l’une des bonnes pratiques e-mailing les plus délaissées, certainement par méconnaissance ou par peur de devoir gérer l’aspect technique. Pourtant, plus vous allez miser sur la personnalisation de vos courriers électroniques, plus vous aurez de chance de vendre en ligne par e-mail

Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que votre potentiel client aime que vous lui parliez de lui : de ses envies, de ses attentes, mais aussi de ses craintes afin de le rassurer. En personnalisant vos messages, vous lui signifiez votre intérêt et vous lui faites comprendre que vous êtes à son écoute.

Alors, comment personnaliser vos e-mails ? En paramétrant différents types d’automatisations dans votre outil de mailing. Une fois que vous aurez créé des scénarios types, votre logiciel enverra des messages (rédigés au préalable) en fonction du comportement de chaque abonné. Par exemple, s’il a visité votre site web, s’il a effectué un achat ou s’il a abandonné un panier d’articles en cours de commande.

💡 Inspirez-vous de différents exemples de lead nurturing afin de faire progresser chaque client potentiel au sein de votre tunnel de conversion. Ces workflows de marketing automatisé seront particulièrement utiles, que vous ayez un e-commerce ou un site vitrine.

 

4. Respectez les bonnes pratiques e-mailing pour optimiser votre taux de délivrabilité

Avant d’ouvrir votre mail ou de cliquer sur votre bouton d’appel à l’action (CTA), il faut que vos destinataires reçoivent vos courriels. Et ce n’est pas si évident ! En effet, certains messages peuvent atterrir dans les spams.

✅ Vous devez donc respecter les bonnes pratiques e-mailing afin d’avoir le meilleur taux de délivrabilité possible :

  • utiliser une adresse mail professionnelle (pour une meilleure autorité auprès des FAI et des serveurs) ;
  • pratiquer le double opt-in (avec une autorisation explicite de chaque utilisateur à recevoir vos e-mails) ;
  • nettoyer régulièrement votre base de contacts (pour enlever les abonnés inactifs qui ne répondent pas à votre séquence de réengagement ou bien les adresses mail inexistantes)
  • éviter d’écrire tout en majuscule ou d’utiliser des « spam words » (sous peine de tomber dans les courriers indésirables)
  • insérer un lien de désinscription facile et rapide dans chaque message.

 

5. Choisissez la bonne fréquence d’envoi pour vos newsletters

Autres bonnes pratiques de newsletter : entretenir régulièrement le lien avec vos abonnés et choisir la bonne fréquence d’envoi de vos messages. Sans newsletter d’entreprise, vos contacts ne reçoivent que des e-mails transactionnels ou promotionnels. Or, vous ne pouvez pas leur demander d’acheter chez vous ou de faire appel à vos services sans construire un lien de proximité et de confiance avec eux, non ?

D’ailleurs, cela commence dès l’inscription à votre liste de diffusion, avec le fameux mail de bienvenue sur lequel beaucoup (trop 😅) d’entreprises font l’impasse ! La séquence d’onboarding fait pourtant partie des indispensables pour accueillir vos prospects et leur donner envie de suivre vos contenus. 

💡 Par conséquent, c’est l’envoi régulier d’une newsletter qui permet d’entretenir cette relation privilégiée avec vos abonnés. Pour ce faire, vous devez définir une ligne éditoriale (avec des thématiques générales à aborder) et savoir quand envoyer votre newsletter pour être sûr qu’elle soit lue par un maximum de destinataires.

Et pas question d’envoyer un mail qui fait bâiller ! 🥱 Vos leads n’attendent pas de recevoir une leçon ou un mini-cours dans votre domaine d’expertise, ou encore moins un récapitulatif de vos derniers articles de blog. Ils veulent des histoires originales, des anecdotes, de l’émotion !

➡️ À vous de mixer contenu éducatif et divertissement, notamment grâce au storytelling. C’est ce que j’apprends à mes clients dans mon coaching e-mail sur mesure « Money Mail » : des astuces e-mailing pour rédiger des newsletters qui engagent et ne plus jamais manquer d’inspiration. 

 

6. Soignez le design de chaque e-mail

Le design des contenus compte également lorsqu’il s’agit de réussir sa campagne d’e-mailing ! Il doit correspondre à votre univers de marque et reprendre les éléments de votre charte graphique : votre logo et ses déclinaisons, votre palette de couleurs ou encore votre style d’illustrations.

➡️ Comme la plupart de vos e-mails seront lus sur appareil mobile, votre design devra également être responsive. Cela signifie que l’affichage sera adapté à l’écran d’un smartphone ou d’une tablette, deux supports bien différents d’un ordinateur.

Rassurez-vous : la très grande majorité des outils d’e-mail marketing proposent des templates responsive car cela fait partie des bonnes pratiques e-mailing. Vous n’avez plus qu’à suivre la trame et à insérer de nouveaux blocs (textes, images, liens, etc.) : le logiciel se chargera d’adapter le résultat pour la version mobile 😊

 

7. Utilisez l’A/B testing pour améliorer vos campagnes d’e-mailing

Comment faire un bon mailing ? En expérimentant et en testant plusieurs versions d’un même message. L’objectif : choisir le meilleur modèle pour maximiser votre taux de conversion e-mailing.

Vous pouvez programmer de l’A/B testing dans votre logiciel d’automatisation en fonction de différentes variables :

  • l’objet de l’e-mail ;
  • le nom de l’expéditeur ;
  • l’accroche de votre texte ;
  • le visuel dans votre message ;
  • l’heure d’envoi du mail.

💡 Lors de l’analyse de vos statistiques d’e-mailing, veillez à suivre les bons indicateurs de performance. Par exemple, quel est l’intérêt d’avoir un taux d’ouverture avoisinant les 40 % si aucun de vos prospects n’achète ? Sorry not sorry : il n’y en absolument aucun ! Intéressez-vous plutôt au taux de clic et aux revenus générés directement grâce à vos campagnes d’e-mailing.

Avec ces 7 bonnes pratiques e-mailing, vous avez toutes les cartes en main pour réussir vos campagnes et faire plus de ventes ! Bien sûr, il existe encore d’autres techniques selon la nature de votre cible marketing, les moyens techniques dont vous disposez ou encore vos objectifs chiffrés. Si vous souhaitez obtenir des conseils e-mailing 100 % personnalisés, je vous invite à profiter de votre appel découverte offert : je répondrai à toutes vos questions et je vous fournirais des pistes d’action concrètes afin d’augmenter votre chiffre d’affaires grâce à l’e-mail marketing. Cet échange est totalement gratuit et sans engagement 😊

20 TEMPLATES
D’EMAILS DE BIENVENUE

pour accueillir vos nouveaux inscrits dans votre mailing list sur un ton bienveillant et punchy.

Les emails de bienvenue sont la base pour vous présenter vous, vos offres et surtout commencer à créer du lien ! Et pourquoi pas faire vos premières ventes ?

20 TEMPLATES
D’EMAILS DE BIENVENUE

pour accueillir vos nouveaux inscrits dans votre mailing list sur un ton bienveillant et punchy.

Les emails de bienvenue sont la base pour vous présenter vous, vos offres et surtout commencer à créer du lien ! Et pourquoi pas faire vos premières ventes ?

20 TEMPLATES
D’EMAILS DE BIENVENUE

pour accueillir vos nouveaux inscrits dans votre mailing list sur un ton bienveillant et punchy.

Les emails de bienvenue sont la base pour vous présenter vous, vos offres et surtout commencer à créer du lien ! Et pourquoi pas faire vos premières ventes ?

2 Commentaires

  1. mathieu

    Bonjour, est-ce que insérer des smileys ou émojis dans l’objet peut augmenter la probabilité de passer en spam ? Merci

    Réponse
    • Alexandrina

      Bonjour Mathieu, non les emojis ne sont pas un souci pour le spam. Vous pouvez aller dans le dossier spam pour plusieurs raisons comme par exemple :
      – La non authentification des emails
      – L’utilisations de spamwords
      – Une liste non qualifiée qui n’ouvre pas vos emails

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Emailing RGPD : respectez-vous ces 5 obligations légales ? - The Wonder Success - […] Sachez que le double opt-in n’est pas nécessaire, mais fortement recommandé. Cette bonne pratique d’e-mailing consiste à envoyer un…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *